Eric Clapton : avec « Happy XMas », en avance sur la saison… ou pas ?

Il faut bien avouer qu’on ne s’attendait pas  à voir Eric Clapton sacrifier un jour à la tradition du Christmas Album, très répandue chez les Anglo-Saxons… Et encore moins à cette improbable relecture techno-Bontempi de « Jingle Bells » dédiée à la mémoire d’Avicii, jeune star des dancefloors, décédée en avril dernier ! On le préfère nettement, disons, lorsqu’il instille à l’inusable « White Christmas »  un feeling blues enrobé de cordes à la Ray Charles, tout comme sur « Christmas Tears » et autres « Lonesome Christmas », tous gorgés de superbes chorus de guitare.

Produit par son vieil acolyte Simon Climie,  Happy XMas (dont la pochette s’orne d’un dessin enfantin de Clapton lui-même) ne décevra pas les aficionados de ce genre de curiosités, puisqu’alignant tous les classiques de saison, de « Silent Night » à « Merry Christmas Baby » en passant par « Have Yourself a Merry Christmas ». Lesquels, depuis des générations, ont fait la fortune de leurs auteurs-compositeurs et de leurs héritiers.

Alain Gouvrion