Ramatuelle, jazz et plages de rêve

Le village de Ramatuelle, construit sur un contrefort de la colline de Paillas, dans une configuration d’escargot, domine la célèbre baie de Pampelonne, du cap Pinet au cap Camarat, et la plaine agricole parsemée de vignobles. De nombreux artisans ont élu domicile dans les rues étroites qui partent de la place de l’Ormeau, où trône un olivier depuis 1983. Gérard Philipe y résida et repose dans le petit cimetière du village. La vie culturelle est ici particulièrement riche en été avec trois festivals, de musique classique, de théâtre et de variétés et de jazz.

Des plages très courues

La plage de Ramatuelle, celle qui a fait sa notoriété balnéaire, c’est incontestablement la Baie de Pampelonne. Avec ses 4,5 kilomètres de sable blanc, elle est d’ailleurs classée  » espace naturel remarquable « . Attirant chaque année son lot de touristes français et internationaux, elle a vu se développer au fil des ans des infrastructures d’accueil et d’accessibilité. Aujourd’hui, elle compte ainsi une vingtaine d’établissements privés, et est équipée de tiralos pour la clientèle à mobilité réduite (disponibles au poste de secours du Boulevard Patch). La pratique du naturisme y est autorisée sur deux portions de plage, et l’on trouvera sur place un vaste panel d’activités nautiques telles que le kayak, le jet-ski ou le ski nautique.

Moins connue du grand public, l’anse de Bonne Terrasse était quant à elle le fief des pêcheurs de Ramatuelle. Située à l’extrême sud de la plage de Pampelonne, elle se caractérise par une bande sableuse en arc de 150 mètres. L’accès se fait par des escaliers (environ 10 minutes depuis le parking) et elle n’est pas surveillée.

Entre le Cap Camarat et le Cap Taillat, la plage familiale de l’Escalet s’étend sur environ 350 mètres. Elle ravira les amateurs de snorkeling : masque et tuba sont indispensables pour partir à la découverte de ses fonds marins. Vous préférez rester à la surface ? Optez plutôt pour le kayak !

Amoureux des petites criques et de calanques secrètes, engagez-vous sur le sentier du littoral. De la plage de l’Escalet au Cap Taillat, se succèdent un tas de petits coins et recoins magiques ne demandant qu’à être admirés (et respectés !). Conseil futé : s’y rendre le matin pour se la jouer Crusoé ! Retenons notamment la plage de la Douane au pied du Cap Taillat : sable blanc et superbe panorama au programme…

Quelques visites et des saveurs légendaires

Après quelques bonnes sessions de bronzette et de baignade, il faudra aller jeter un oeil aux moulins de Paillas. Sur les cinq moulins utilisés jusqu’au XIXe siècle, un seul subsiste aujourd’hui.

Puis, direction l’église Notre-Dame. Ornée d’un portail en serpentine, elle fut bâtie au XVIe siècle. Initialement adossé aux anciens remparts, son clocher était probablement à l’origine un élément fortifié de l’enceinte médiévale. A l’intérieur, on peut admirer des statuettes en bois doré et deux retables du XVIIe siècle.

Ensuite, il ne faudra pas rater le phare du Cap Camarat. De 130 mètres de hauteur et construit en 1831, il offre, à partir du sentier du littoral (accès à gauche du phare), un panorama exceptionnel à 360°, qui vous permet de découvrir toute la baie de Saint-Tropez, les caps Lardier et Taillat, les îles du Levant et de Port-Cros. Immanquable !

Et puis une escapade dans le Var est aussi l’occasion de se régaler d’une gastronomie mythique. Ici, on ne sait plus où donner de la tête devant les assiettes provençales recelant une myriade de saveurs et de senteurs. Vue, odorat, goût, tous nos sens sont en éveil. Fruits et légumes gorgés de soleil, herbes aromatique, huiles et olives à profusion, gibiers et poissons, le terroir varois est magique et un bonheur pour les chefs du coin au moment s’élaborer leur menu. Une simple souris d’agneau au romarin accompagnée d’un papeton d’aubergines et d’une tomate provençale cloue le bec aux plus exigeants, alors que dire des tians, panisses, barigoules, daubes, pieds et paquets, supions, bouillabaisses, aïolis, tapenades et autres tartinades ? Et comme si tout cela ne suffisait pas, la noblesse du terroir viticole depuis le Rhône méridional jusqu’aux coteaux d’Aix égaie chaque repas. Alors, bon appétit !

Vive le jazz !

Enfin, venir à Ramatuelle au mois d’août est l « occasion d’assister à son célèbre festival de jazz. La passion des apéros-jazz du facteur du village, Denis Antoine, s’est en effet transformée petit à petit en festival, avec l’aide de Guy Lafitte, pour devenir Jazz à Ramatuelle. Depuis 1985, les plus grands artistes de jazz, du plus classique au plus moderne, se produisent au théâtre de Verdure. Cette année, c’est du 16 au 22 août que l’on pourra applaudir ceux qui ont marqué l’histoire récente de cette musique. A vos agendas !

Infos futées

Quand ? Toute l’année évidemment. Pour assister à la 32e édition de Jazz à Ramatuelle, rendez-vous dans le Var du 16 au 22 août 2018.

S’y rendre. En avion (aéroport de Toulon), en train, en bus ou en voiture, tout est possible.

Baptiste THARREAU